Makiwara - FRANCE SHOWAKAN

Culture Traditions Budo
FRANCE SHOWAKAN




Aller au contenu
PRATIQUE
PAROLES DE SENSEI
A Okinawa, on frappait entre 500 et 1000 fois la makiwara par jpur. On ne peu pas se prétendre karaté-ka en ne pratiquant pas la makiwara.                                                                                                                                                                   

Kagawa Masayoshi sensei
La MAKIWARA

Littérallement; rouleau de paille, la makiwara est une poutre sur laquelle est fixé un"paillasson" à son extrémité.

Avec encore une différence avec le karaté "sport", la pratique de la makiwara est un exercice incontournable du karaté-dô. Pendant longtemps une large partie des entraînements consistait en la frappe à la makiwara. Malgré l'ougouement sportif, la makiwara est toujours pratiquée au Japon.

La paille peut être remplacée par un une protection en tissus ou en cuir lors des entraînement en commun pour des raisons hygiéniques.

L'entraînement à la makiwara permet de développer la force à l'impact (kimé) et fixe les articulations. Les principes importants y sont retrouvés; la distance, les hanches, la respiration, le hikité, le regard, la posture, les positions, la respirations et le contrôle.

Les techniques des membres supérieurs sont souvent privilégées aux techniques des membres inférieures qui peuvent se pratiquer sur un sac de frappe.

Le véritable pratiquant de karaté-dô, se reconnait à ses poings marqués de cals sur les phalanges issus de la répétion de tsuki à la makiwara. Pourtant, cela n'est que la résultante et non le but.
Copyright (C) Avril 2017 France Showakan. All Rights Reserved.
Retourner au contenu