Origines - FRANCE SHOWAKAN

Culture Traditions Budo




FRANCE SHOWAKAN
Aller au contenu

Menu principal :

LE SHOWAKAN
SHOWAKAN TE ?


“SHOWAKAN” est le nom du dojo JKA qui se trouve au Japon à Osaka, et qui est maintenant le dojo central du groupe. Maître Saïto, feu chef instructeur d'Osaka en est l’initiateur.

Le "TO" de SHO"TO"KAN a été remplacé par "WA" qui signifie "paix" pour donner SHO"WA"KAN.

PAIX avec les autres et avec les autres écoles. En effet, l'ouverture d'esprit et les très bonnes relations avec le Shotokai, le SKIF, le ITKF, le JKS et les autres styles de karaté le caractérise par rapport aux autres dojos.

Rappelant le dojo de Nakayama sensei, Hoitsugan, maître Saïto souhaitait adresser ce message de PAIX en rassemblant des instructeurs de différents dojos comme l'avait souhaité avant lui le père du karaté moderne Gichin FUNAKOSHI.

Le dojo a toujours été un rassemblement des capitaines des grands clubs universitaires. Kagawa sensei, lui aussi d'Osaka, est certainement le plus proche du karaté de Saïto sensei et donc du Showakan.

Depuis la disparition de Maitre Saïto, certains de ses élèves continuent dans l'esprit de Saïto shihan. Ayant son propre championnat, le groupe continue son expansion.

Les  grands instructeurs, Tanaka, Saïto, Osaka, Kagawa, Ueda, Takahashi,etc., tous diplômés de la JKA, ont permis à ses différents  dôjô d'obtenir d'excellents résultats en compétition JKA comme JKF, jusqu'à champion kumité (combat) JKA du Japon, par équipe.

Si beaucoup d'étrangers se sont entraînés au Showakan plus ou moins longtemps, seul un y est devenu instructeur; Pascal LESAGE, c'est pour cette raison que c'est à lui que l'on a confié la difficile tâche de diriger l'école SHOWAKAN en France.

Les idées défendues de notre école sont :

- Le vrai karaté n'est pas qu'un sport de compétition. Il faut considérer le karaté "sport"comme un exercice et non comme un but.

- L’esprit du karaté dô est celui du bushido japonais.

- Il faut développer aussi bien l'esprit que le corps.

- Il est important de respecter les préceptes philosophiques zens sur lesquels le karaté à été fondé.

- Le kihon, le kata le kumité ne doivent pas être dissociées.

- La force de notre karaté est l'explosion appelée KIME.

- S'efforcer d'appliquer le NI JYU KUN de Funakoshi Sensei et le DOJO KUN chaque jour.
PAROLES DE SENSEI
Au fond du dôjô central le "SHOWAKAN", on peut apercevoir deux drapeaux. Un qui indique que l'on est dans un dôjô de la Japan Karate Association, et l'autre sur lequel est mentionné "SHOTOKAI".  
Copyright (C) Avril 2017 France Showakan. All Rights Reserved.
Retourner au contenu | Retourner au menu